Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Phr 90

  • : PHR 90
  • PHR 90
  • : Actualité politique du Territoire de Belfort Cantonales 2011 Vie municipale
  • Contact

Texte libre

Le Radicalisme

Le Radicalisme est le plus ancien courant politique du pays : près de 160 ans. S'il connaît une telle longévité, c'est sans doute parce qu'il porte en lui une jeunesse sans cesse renouvelée. Ce n'est pas le moindre des paradoxes du radicalisme que de démontrer sa vigueur par le fait même de son grand âge.

Ses grands principes

Equilibre entre Libertés individuelles et Solidarité nationale :

  • La Laïcité garantit à chacun une liberté de choix dans le respect des autres.
  • La Solidarité, garante d'équité sociale, crée une société véritablement active et responsable.
  • L'Humanisme mise sur le développement des qualités essentielles de l'être humain.
  • La Tolérance, garante de justice, permet d'accepter les différences conformes à la loi républicaine.
  • L'Universalisme affirme que tous les peuples doivent être représentés dans la conduite des affaires du monde.

 

        
ADRESSE DEPARTEMENTALE DE
 PHR90
    Maison du Peuple
    90000  BELFORT 

Texte libre

    Le renouveau du radicalisme de gauche, c'est à l'époque des Présidentielles de 2007.

    Christian Leblanc et Gabrielle Domin prennent contact avec d'anciens adhérents. Ils s'engagent aux municipales sur la liste socialiste menée par Bruno Kern. Aux deuxième tour, Christian Leblanc rejoint la liste d'union menée par Etienne Butzbach, UNIS POUR BELFORT.

    Le PRG du Territoire de Belfort se reconstruit. Christian Leblanc y accueille Saïd Meftah dont la personnalité a joué un rôle aux municipales de Valdoie. Puis il incite Alain Dreyfus-Schmdt à les rejoindre, car il pense que la personnalité du fils de Michel gêne certains adhérents socialistes.

   Malheureusement, le Cercle radical de Valdoie n'évolue pas et perd même un adhérent; Alain Dreyfus-Schmidt n'apporte aucune contribution au PRG

   En 2011, la fédération envisage de présenter 5 candidats aux cantonales. Christian Leblanc cède la candidature d'Offemont qui lui avait été attribuée à un nouveau venu, Allel Lounes.  Saïd Meftah, pour réduire les frais,  préfère restreindre les candidatures à quatre.Belfort Sud est abandonné.

   Aux deuxième tour des primaires, 4 membres du Bureau fédéral profitent d'un problème de santé du président pour soutenir la candidate qui n'avait pas été choisie par Le PRG. Christian Leblanc a le tort de vouloir soutenir le choix national. Alors, les contestataires le mettent en cause personnellement, sa santé ne lui permettant pas de répondre.

   Aux législatives, Dreyfus-Schmidt rejoint Mme Fleury pour barrer la route à Etienne Butzbach, candidat commun de la gauche, et Meftah contribue à la défaite de la candidate de la gauche dans la 2ème circonscription.

   Ce sont ces personnes qui ont pris par manoeuvre la direction des radicaux de gauche dans le département, avec l'aide d'un responsable national : 15000 euros, la contribution nationale qu'apportent Mme Fleury et M. Dreyfus-Schmidt aux finances du PRG, ce n'est pas négligeable.

 

 

 

Archives

3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 00:21
   Les Gosses de Paris, ce sont en fait les Petits Ecoliers Chantants de Bondy, chers à Jean Nohain ("des p'tits enfants français, qui font honneur à la chanson française... Enfin ça c'est le passé...), une des dernières chorales d'enfants qui résiste aux diverses vagues qui submergent la chanson.
   Nés en 1946 de la volonté opiniâtre de M. Tribouilloy, jeune instituteur (à l'époque) à l'école du Mainguy, les Petits Ecoliers Chantants ont rapidement creusé leur place (modeste, mais tout de même) dans le monde de la chanson. Ils sont vite devenus en quelque sorte le pendant "laïc" des Petits Chanteurs à la Croix de Bois. Rien à voir avec l'ensemble vocal de Monseigneur Maillet (celui-ci travaillant quotidiennement au sein d'un pensionnat privé).
Les Petits Ecoliers ne pouvaient répéter que le jeudi  et le samedi après-midi, c'est à dire quand il n'y avait plus classe.
   Quelques "voix d'or" leur ont permis de se distinguer: de mémoire, Christian, Gérard et surtout Josiane, qui eut plus tard la malchance de tomber face à une certaine... Mireille, au Jeu de la Chance, dans les années soixante. Vous aurez reconnu la fameuse rivale...
   Grâce à l'opiniâtreté de Roger Tribouilloy, cet instit épris de chant choral, les Petits Ecoliers ont séduit bon nombre de vedettes de la chanson, dont Sacha Distel, Yves Duteil et bien d'autres qui les ont sollicités pour accompagner leurs chansons.
   Aujourd'hui, l'opiniâtreté demeure : c'est celle de Gilbert Oger, qui fut lui-même instituteur à Bondy, et d'Alain, le président actuel de la chorale.
   Si je vous ai entretenus un peu sur ce choeur d'enfants, c'est que j'ai été moi-même élève à Bondy (Eh oui ! à l'époque, nos parents émigraient dans les régions qui offraient du travail). Dans la classe de CM2 de Roger Tribouilloy, j'ai appris plein de choses qui ouvrent l'esprit de gamins de 10 ans. Ce qui ne nous exonérait pas de remplir des pages de conjugaison... A l'époque, dans les banlieues, comme on dit aujourd'hui, c'était le patronnage de M. le Curé ou les activités laïques. Oh ! mes parents n'avaient pas de parti pris : caté le matin (j'en ai gardé pas mal de principes... humanistes) et chorale laïque l'après-midi.
  De retour dans la région de ma famille,  la région belfortaine,  j'ai découvert avec bonheur que "ma" chorale venait chez nous tous les deux ans, sur l'invitation de Sylvain Dieterich. Voilà encore une personne opiniâtre ! Depuis des décennies, il honore la mémoire de son frère, assassiné du côté de Bavilliers. M. Dieterich est aujourd'hui un juriste... parisien, mais il demeure un enfant de Belfort. Exceptionnel : ce juriste est passé à côté d'une autre vocation, car il est un ténor hyperdoué.
Il  nous le montrera ce soir
Sylvain Dietrerich + les Petits Ecoliers Chantants : une association magique !

Christian Leblanc

Partager cet article

Repost 0
Published by Bureau Fédéral du Territoire de Belfort - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Articles Récents