Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Phr 90

  • : PHR 90
  • PHR 90
  • : Actualité politique du Territoire de Belfort Cantonales 2011 Vie municipale
  • Contact

Texte libre

Le Radicalisme

Le Radicalisme est le plus ancien courant politique du pays : près de 160 ans. S'il connaît une telle longévité, c'est sans doute parce qu'il porte en lui une jeunesse sans cesse renouvelée. Ce n'est pas le moindre des paradoxes du radicalisme que de démontrer sa vigueur par le fait même de son grand âge.

Ses grands principes

Equilibre entre Libertés individuelles et Solidarité nationale :

  • La Laïcité garantit à chacun une liberté de choix dans le respect des autres.
  • La Solidarité, garante d'équité sociale, crée une société véritablement active et responsable.
  • L'Humanisme mise sur le développement des qualités essentielles de l'être humain.
  • La Tolérance, garante de justice, permet d'accepter les différences conformes à la loi républicaine.
  • L'Universalisme affirme que tous les peuples doivent être représentés dans la conduite des affaires du monde.

 

        
ADRESSE DEPARTEMENTALE DE
 PHR90
    Maison du Peuple
    90000  BELFORT 

Texte libre

    Le renouveau du radicalisme de gauche, c'est à l'époque des Présidentielles de 2007.

    Christian Leblanc et Gabrielle Domin prennent contact avec d'anciens adhérents. Ils s'engagent aux municipales sur la liste socialiste menée par Bruno Kern. Aux deuxième tour, Christian Leblanc rejoint la liste d'union menée par Etienne Butzbach, UNIS POUR BELFORT.

    Le PRG du Territoire de Belfort se reconstruit. Christian Leblanc y accueille Saïd Meftah dont la personnalité a joué un rôle aux municipales de Valdoie. Puis il incite Alain Dreyfus-Schmdt à les rejoindre, car il pense que la personnalité du fils de Michel gêne certains adhérents socialistes.

   Malheureusement, le Cercle radical de Valdoie n'évolue pas et perd même un adhérent; Alain Dreyfus-Schmidt n'apporte aucune contribution au PRG

   En 2011, la fédération envisage de présenter 5 candidats aux cantonales. Christian Leblanc cède la candidature d'Offemont qui lui avait été attribuée à un nouveau venu, Allel Lounes.  Saïd Meftah, pour réduire les frais,  préfère restreindre les candidatures à quatre.Belfort Sud est abandonné.

   Aux deuxième tour des primaires, 4 membres du Bureau fédéral profitent d'un problème de santé du président pour soutenir la candidate qui n'avait pas été choisie par Le PRG. Christian Leblanc a le tort de vouloir soutenir le choix national. Alors, les contestataires le mettent en cause personnellement, sa santé ne lui permettant pas de répondre.

   Aux législatives, Dreyfus-Schmidt rejoint Mme Fleury pour barrer la route à Etienne Butzbach, candidat commun de la gauche, et Meftah contribue à la défaite de la candidate de la gauche dans la 2ème circonscription.

   Ce sont ces personnes qui ont pris par manoeuvre la direction des radicaux de gauche dans le département, avec l'aide d'un responsable national : 15000 euros, la contribution nationale qu'apportent Mme Fleury et M. Dreyfus-Schmidt aux finances du PRG, ce n'est pas négligeable.

 

 

 

Archives

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 22:51

IMGP3583.JPG   La crise au sein de la majorité au conseil municipal de Valdoie a entraîné la démission collective des élus d'opposition.

   De ce fait, le conseil a perdu plus d'un tiers de ses élus, ce qui provoque une nouvelle élection.

   Celle-ci aura lieu les 20 et 27 mars prochains, en même temps que l'élection cantonale.

   Notre ami Saïd MEFTAH EL KHAIR, animateur du Cercle PRG de Valdoie a été chargé par la fédération radicale de gauche de mener les négociations au plan local. Le Parti socialiste a demandé à nous rencontrer et une entrevue devrait avoir lieu dans les jours à venir.

   Toutefois, il n'est pas question d'attendre un hypothétique accord : il faut se préparer à toutes les éventualités.

   Saïd MEFTAH poursuit donc ses consultations en vue de la constitution d'une liste d'entente républicaine.

   Il a publié en fin de semaine dernière le communiqué suivant :

 

" En mars prochain, les Valdoyens devront réélire leur maire et son équipe. Cette élection municipale partielle est la conséquence du fiasco dans sa gestion du maire sortant, Monsieur Zumkeller.

Cette élection met un terme au spectacle navrant dont Valdoie a été le théâtre ces derniers mois. Les Valdoyens ne méritaient pas ça !

 

   D'un côté, la liste sortante qui a ridiculisé Valdoie et sa population, de l'autre la liste chimérique de Monsieur Domon, manipulé par Monsieur Ackermann à qui les Valdoyens ont déjà dit NON aux dernières municipales en renvoyant dans ses pénates Monsieur Bolle-Rédat.

 

   M. Domon parle d'une « alternance possible », mais les Valdoyens attendent une réelle alternative entre le « déjà vu » et le « n'importe quoi ».

 

   C'est pourquoi, en mars prochain, j'ai décidé de conduire une liste aux municipales partielles de Valdoie.

Ma détermination à servir l'intérêt général  des Valdoyens est sans faille.

   Notre liste est une liste républicaine de large rassemblement composée équitablement de 15 citoyennes et 14 citoyens d'horizons politiques divers mais de progrès social.

 

                                   ENSEMBLE, FAISONS REVIVRE VALDOIE 

 

Ses atouts sont nombreux :

 

Sa diversité :

 

   Les candidats qui m'accompagnent sur cette liste sont s’inscrivent pour beaucoup dans une diversité de gauche : des socialistes, des radicaux, des communistes, des sympathisants, des acteurs de la vie associative et sociale.  Au titre de l'ouverture des candidats du centre-droit ( ???) , des citoyennes et des citoyens de valeur, issus de la société civile, tous engagés dans la vie professionnelle et associative.

 

La force d'une équipe :

 

   La grande force, qui valorise nos ambitions, réside pour partie dans cette notion d'équipe soudée et respectueuse de chacun. Elus, nous travaillerons avec conviction dans le même esprit pour notre ville : celui d'une équipe ouverte à la société, à l'écoute de ses concitoyens, engagée, disponible et solidaire.

 

Un projet :

 

   Un même projet pour Valdoie nous rassemble. Si notre liste fédère autant d'énergies positives pour notre commune, c'est bien parce que chacun d'entre nous partage et défend l'idéal républicain oublié depuis trop longtemps à Valdoie. Elle tient compte de la diversité des opinions exprimées par nos concitoyens depuis de nombreuses années.

 

Ses engagements :

 

   Ces citoyennes et citoyens engagés à mes côtés sont très attachés à notre (ou : leur) ville ; ils apprécient ce qu'elle est et sa qualité de vie.

 

   Notre projet répondra aux attentes exprimées et apportera des améliorations visibles pour les familles, les associations et toutes les forces vives qui animent l'activité économique. Nous ferons renaître l'état d'esprit d'une ville solidaire, d'une ville utile à tous ceux qui y vivent, d'une ville engagée dans le développement durable, d'une ville qui construit son avenir.

 

   Notre projet municipal et son prolongement intercommunal permettront de nous ouvrir à d'autres champs d'action, aux investissements structurants nécessaires au Territoire de Belfort, aux services adaptés aux familles et à la recherche d'une dynamique de développement capable de créer des richesses locales et des emplois.

 

   Cette liste sera apte à faire face aux enjeux et aux responsabilités qui seront les siens, paramètre indispensable si l'on veut que notre ville connaisse à nouveau un développement adapté, maîtrisé et raisonnable. "

 

Partager cet article

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article

commentaires

Articles Récents