Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Phr 90

  • : PHR 90
  • PHR 90
  • : Actualité politique du Territoire de Belfort Cantonales 2011 Vie municipale
  • Contact

Texte libre

Le Radicalisme

Le Radicalisme est le plus ancien courant politique du pays : près de 160 ans. S'il connaît une telle longévité, c'est sans doute parce qu'il porte en lui une jeunesse sans cesse renouvelée. Ce n'est pas le moindre des paradoxes du radicalisme que de démontrer sa vigueur par le fait même de son grand âge.

Ses grands principes

Equilibre entre Libertés individuelles et Solidarité nationale :

  • La Laïcité garantit à chacun une liberté de choix dans le respect des autres.
  • La Solidarité, garante d'équité sociale, crée une société véritablement active et responsable.
  • L'Humanisme mise sur le développement des qualités essentielles de l'être humain.
  • La Tolérance, garante de justice, permet d'accepter les différences conformes à la loi républicaine.
  • L'Universalisme affirme que tous les peuples doivent être représentés dans la conduite des affaires du monde.

 

        
ADRESSE DEPARTEMENTALE DE
 PHR90
    Maison du Peuple
    90000  BELFORT 

Texte libre

    Le renouveau du radicalisme de gauche, c'est à l'époque des Présidentielles de 2007.

    Christian Leblanc et Gabrielle Domin prennent contact avec d'anciens adhérents. Ils s'engagent aux municipales sur la liste socialiste menée par Bruno Kern. Aux deuxième tour, Christian Leblanc rejoint la liste d'union menée par Etienne Butzbach, UNIS POUR BELFORT.

    Le PRG du Territoire de Belfort se reconstruit. Christian Leblanc y accueille Saïd Meftah dont la personnalité a joué un rôle aux municipales de Valdoie. Puis il incite Alain Dreyfus-Schmdt à les rejoindre, car il pense que la personnalité du fils de Michel gêne certains adhérents socialistes.

   Malheureusement, le Cercle radical de Valdoie n'évolue pas et perd même un adhérent; Alain Dreyfus-Schmidt n'apporte aucune contribution au PRG

   En 2011, la fédération envisage de présenter 5 candidats aux cantonales. Christian Leblanc cède la candidature d'Offemont qui lui avait été attribuée à un nouveau venu, Allel Lounes.  Saïd Meftah, pour réduire les frais,  préfère restreindre les candidatures à quatre.Belfort Sud est abandonné.

   Aux deuxième tour des primaires, 4 membres du Bureau fédéral profitent d'un problème de santé du président pour soutenir la candidate qui n'avait pas été choisie par Le PRG. Christian Leblanc a le tort de vouloir soutenir le choix national. Alors, les contestataires le mettent en cause personnellement, sa santé ne lui permettant pas de répondre.

   Aux législatives, Dreyfus-Schmidt rejoint Mme Fleury pour barrer la route à Etienne Butzbach, candidat commun de la gauche, et Meftah contribue à la défaite de la candidate de la gauche dans la 2ème circonscription.

   Ce sont ces personnes qui ont pris par manoeuvre la direction des radicaux de gauche dans le département, avec l'aide d'un responsable national : 15000 euros, la contribution nationale qu'apportent Mme Fleury et M. Dreyfus-Schmidt aux finances du PRG, ce n'est pas négligeable.

 

 

 

Archives

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 00:30
Communique de presse
 

   Il faut se féliciter du large succès de la primaire citoyenne et du candidat qui l’a emportée. Désormais le champion de la gauche pour la présidentielle 2012 a un nom et un visage : François HOLLANDE.

   Mais au cours de cette dernière semaine, il est désolant de constater les errements d’une poignée de militants du PRG. Ils avaient le droit d’affirmer leur préférence pour Martine AUBRY, mais en refusant le débat, ils ont porté atteinte à l’esprit radical. Ils ont surtout voulu tromper les électeurs du Territoire en faisant croire à un journal que la fédération PRG appelait à voter pour cette dernière. Or dans un second organe de presse, leur porte-parole avoue clairement qu’ils n’ont pas voulu attendre la décision de leurs instances nationales ni l’avis de leur président départemental.

   S’ils ont l’espoir de retrouver une part de crédibilité et la confiance de leurs instances, il est temps pour eux de se ressaisir : la sérénité succède le plus souvent à une bataille électorale.

   Maintenant, il faut faire taire les polémiques et de se mettre au travail.

   François Hollande - il l’a démontré durant sa campagne - est un homme de courage et de rassemblement, et c’est aussi un homme de cœur. Il saura, n’en doutons pas, prendre en compte les priorités des Radicaux. Et pour notre part, nous avons maintenant le devoir de le soutenir pour mener à bien le changement auquel aspire une grande majorité de Français.

 

   Christian LEBLANC, président de la fédération du Parti radical de gauche du Territoire de Belfort

Partager cet article

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Présidentielles
commenter cet article

commentaires

Articles Récents