Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Phr 90

  • : PHR 90
  • PHR 90
  • : Actualité politique du Territoire de Belfort Cantonales 2011 Vie municipale
  • Contact

Texte libre

Le Radicalisme

Le Radicalisme est le plus ancien courant politique du pays : près de 160 ans. S'il connaît une telle longévité, c'est sans doute parce qu'il porte en lui une jeunesse sans cesse renouvelée. Ce n'est pas le moindre des paradoxes du radicalisme que de démontrer sa vigueur par le fait même de son grand âge.

Ses grands principes

Equilibre entre Libertés individuelles et Solidarité nationale :

  • La Laïcité garantit à chacun une liberté de choix dans le respect des autres.
  • La Solidarité, garante d'équité sociale, crée une société véritablement active et responsable.
  • L'Humanisme mise sur le développement des qualités essentielles de l'être humain.
  • La Tolérance, garante de justice, permet d'accepter les différences conformes à la loi républicaine.
  • L'Universalisme affirme que tous les peuples doivent être représentés dans la conduite des affaires du monde.

 

        
ADRESSE DEPARTEMENTALE DE
 PHR90
    Maison du Peuple
    90000  BELFORT 

Texte libre

    Le renouveau du radicalisme de gauche, c'est à l'époque des Présidentielles de 2007.

    Christian Leblanc et Gabrielle Domin prennent contact avec d'anciens adhérents. Ils s'engagent aux municipales sur la liste socialiste menée par Bruno Kern. Aux deuxième tour, Christian Leblanc rejoint la liste d'union menée par Etienne Butzbach, UNIS POUR BELFORT.

    Le PRG du Territoire de Belfort se reconstruit. Christian Leblanc y accueille Saïd Meftah dont la personnalité a joué un rôle aux municipales de Valdoie. Puis il incite Alain Dreyfus-Schmdt à les rejoindre, car il pense que la personnalité du fils de Michel gêne certains adhérents socialistes.

   Malheureusement, le Cercle radical de Valdoie n'évolue pas et perd même un adhérent; Alain Dreyfus-Schmidt n'apporte aucune contribution au PRG

   En 2011, la fédération envisage de présenter 5 candidats aux cantonales. Christian Leblanc cède la candidature d'Offemont qui lui avait été attribuée à un nouveau venu, Allel Lounes.  Saïd Meftah, pour réduire les frais,  préfère restreindre les candidatures à quatre.Belfort Sud est abandonné.

   Aux deuxième tour des primaires, 4 membres du Bureau fédéral profitent d'un problème de santé du président pour soutenir la candidate qui n'avait pas été choisie par Le PRG. Christian Leblanc a le tort de vouloir soutenir le choix national. Alors, les contestataires le mettent en cause personnellement, sa santé ne lui permettant pas de répondre.

   Aux législatives, Dreyfus-Schmidt rejoint Mme Fleury pour barrer la route à Etienne Butzbach, candidat commun de la gauche, et Meftah contribue à la défaite de la candidate de la gauche dans la 2ème circonscription.

   Ce sont ces personnes qui ont pris par manoeuvre la direction des radicaux de gauche dans le département, avec l'aide d'un responsable national : 15000 euros, la contribution nationale qu'apportent Mme Fleury et M. Dreyfus-Schmidt aux finances du PRG, ce n'est pas négligeable.

 

 

 

Archives

2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 00:28

logo-20prg-203.jpg   La Fédération radicale de gauche du Territoire de Belfort présente à tous ses sympathisants et à tous les visiteurs du blog PRG 90 ses vœux républicains les meilleurs.

   L’adjectif qui accompagne le mot “vœux” peut paraître convenu, mais il n’est pas fortuit.

   Chacun a pu constater dans les vœux exprimés autour de minuit par les invités des émissions télévisées que les mots solidarité et tolérance étaient dans l’esprit de la plupart d’entre eux.

   Un constat qui ne peut que réjouir les Radicaux dont les valeurs essentielles nourrissent la philosophie depuis que leur mouvement existe.

   C’est la preuve que nos concitoyens, confrontés aux excès en tout genre, ressentent aujourd’hui le besoin impérieux de vivre ensemble dans la paix et le respect de nos différences. C’est la preuve aussi que le combat radical s’inscrit depuis toujours dans le sens de l’humanisme et de l’Histoire, et qu’il recoupe les aspirations populaires.

   Réagissant au discours du Président de la République, Jean-Michel BAYLET  a eu raison de souligner le changement de ton. Mais il a raison aussi d’exiger des signes forts dans ce sens du pouvoir.

   Face aux exactions qu’elle constate chez elle, et partout dans le monde, la France a le devoir d’élever sa voix. Face à l’offensive du libéralisme sauvage, elle a besoin d’être rassurée.

   Notre département n’est heureusement pas confronté en permanence à ces problèmes, mais on sent bien que la misère sociale y crée parfois, comme partout ailleurs, des situations dramatiques.

   Remédier à cette situation est la préoccupation majeure des militants radicaux de gauche du Territoire, et en particulier des candidats qu’ils ont désignés pour les élections cantonales à venir.

   Dans les semaines prochaines, ils présenteront leurs propositions pour une rénovation en profondeur de l’esprit du Conseil général. Ils affirmeront leur résolution à ne pas aspirer à une carrière politique, mais à contribuer à la solution des vrais problèmes de nos concitoyens dans le département.

   Dans cet esprit, les Radicaux de gauche espèrent que leur département saura conforter une majorité de progrès renouvelée et ils souhaitent aux Belfortains du Territoire une année de prospérité retrouvée, et à chacun le bonheur auquel il est en droit d’aspirer.

 

   Christian LEBLANC, Président de la fédération PRG 90

Partager cet article

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Actualité politique
commenter cet article

commentaires

Articles Récents