Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Phr 90

  • : PHR 90
  • PHR 90
  • : Actualité politique du Territoire de Belfort Cantonales 2011 Vie municipale
  • Contact

Texte libre

Le Radicalisme

Le Radicalisme est le plus ancien courant politique du pays : près de 160 ans. S'il connaît une telle longévité, c'est sans doute parce qu'il porte en lui une jeunesse sans cesse renouvelée. Ce n'est pas le moindre des paradoxes du radicalisme que de démontrer sa vigueur par le fait même de son grand âge.

Ses grands principes

Equilibre entre Libertés individuelles et Solidarité nationale :

  • La Laïcité garantit à chacun une liberté de choix dans le respect des autres.
  • La Solidarité, garante d'équité sociale, crée une société véritablement active et responsable.
  • L'Humanisme mise sur le développement des qualités essentielles de l'être humain.
  • La Tolérance, garante de justice, permet d'accepter les différences conformes à la loi républicaine.
  • L'Universalisme affirme que tous les peuples doivent être représentés dans la conduite des affaires du monde.

 

        
ADRESSE DEPARTEMENTALE DE
 PHR90
    Maison du Peuple
    90000  BELFORT 

Texte libre

    Le renouveau du radicalisme de gauche, c'est à l'époque des Présidentielles de 2007.

    Christian Leblanc et Gabrielle Domin prennent contact avec d'anciens adhérents. Ils s'engagent aux municipales sur la liste socialiste menée par Bruno Kern. Aux deuxième tour, Christian Leblanc rejoint la liste d'union menée par Etienne Butzbach, UNIS POUR BELFORT.

    Le PRG du Territoire de Belfort se reconstruit. Christian Leblanc y accueille Saïd Meftah dont la personnalité a joué un rôle aux municipales de Valdoie. Puis il incite Alain Dreyfus-Schmdt à les rejoindre, car il pense que la personnalité du fils de Michel gêne certains adhérents socialistes.

   Malheureusement, le Cercle radical de Valdoie n'évolue pas et perd même un adhérent; Alain Dreyfus-Schmidt n'apporte aucune contribution au PRG

   En 2011, la fédération envisage de présenter 5 candidats aux cantonales. Christian Leblanc cède la candidature d'Offemont qui lui avait été attribuée à un nouveau venu, Allel Lounes.  Saïd Meftah, pour réduire les frais,  préfère restreindre les candidatures à quatre.Belfort Sud est abandonné.

   Aux deuxième tour des primaires, 4 membres du Bureau fédéral profitent d'un problème de santé du président pour soutenir la candidate qui n'avait pas été choisie par Le PRG. Christian Leblanc a le tort de vouloir soutenir le choix national. Alors, les contestataires le mettent en cause personnellement, sa santé ne lui permettant pas de répondre.

   Aux législatives, Dreyfus-Schmidt rejoint Mme Fleury pour barrer la route à Etienne Butzbach, candidat commun de la gauche, et Meftah contribue à la défaite de la candidate de la gauche dans la 2ème circonscription.

   Ce sont ces personnes qui ont pris par manoeuvre la direction des radicaux de gauche dans le département, avec l'aide d'un responsable national : 15000 euros, la contribution nationale qu'apportent Mme Fleury et M. Dreyfus-Schmidt aux finances du PRG, ce n'est pas négligeable.

 

 

 

Archives

20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 10:21

   Christophe Grudler, chef de file du MoDem dans le Territoire de Belfort et la région Franche-Comté, a répondu à notre proposition de constituer un Front Républicain en souhaitant "un large rassemblement de ceux qui veulent un nouvel avenir pour Belfort et le Territoire".

   Son projet, aussi intéressant que bien des démocrates pourraient le trouver, ne répond pas directement à notre préoccupation.

   Dans cette mesure, je lui ai adressé la lettre suivante :

 

   " Monsieur le Président,

 

   Je vous remercie pour votre réponse à mon précédent courrier.

Comme vous, les Radicaux de gauche préconisent un dialogue ouvert avec les gens de bonne volonté, attachés principalement aux intérêts de la population et aux valeurs que vous exposez dans votre lettre.

   Cependant je regrette que vous n’ayez pas retenu l’objet central de la mienne qui visait non pas à se positionner dans la perspective d’élections proches ou lointaines, mais de réfléchir ensemble aux réponses que des démocrates – d’horizons différents – pourraient opposer aux thèses xénophobes de certains et aux fausses réponses que d’autres tentent d’apporter.

   A la notion d’identité nationale, nous préférons celle d’identité républicaine.

   A une laïcité ciblée, nous répondons par un esprit de tolérance, le respect de toutes les religions et également celui de tous ceux qui revendiquent d’être non-croyants.

   Soyez assuré que nous vous sommes gré pour la reconnaissance du travail que les Radicaux réalisent dans le département de leur ouverture d’esprit. Mais cette dernière ne va pas jusqu’à la possibilité d’envisager une collaboration avec l’UMP dont les responsables locaux soutiennent la politique gouvernementale qui porte atteinte gravement aux fondements de notre République et instrumentalise la laïcité à des fins partisanes.

   Vous savez que les Radicaux ont pour principe de ne pas se dérober quand une possibilité de dialogue démocratique leur est offerte. Dans cette mesure, notre fédération du Territoire de Belfort se tient prête à vous rencontrer quand vous le souhaiterez.

   Recevez, Monsieur le Président et cher ami, mes salutations républicaines très cordiales."

 

   Christian LEBLANC, Président de la fédération PRG du Territoire de Belfort

Partager cet article

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans prg90
commenter cet article

commentaires

Articles Récents