Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Phr 90

  • : PHR 90
  • PHR 90
  • : Actualité politique du Territoire de Belfort Cantonales 2011 Vie municipale
  • Contact

Texte libre

Le Radicalisme

Le Radicalisme est le plus ancien courant politique du pays : près de 160 ans. S'il connaît une telle longévité, c'est sans doute parce qu'il porte en lui une jeunesse sans cesse renouvelée. Ce n'est pas le moindre des paradoxes du radicalisme que de démontrer sa vigueur par le fait même de son grand âge.

Ses grands principes

Equilibre entre Libertés individuelles et Solidarité nationale :

  • La Laïcité garantit à chacun une liberté de choix dans le respect des autres.
  • La Solidarité, garante d'équité sociale, crée une société véritablement active et responsable.
  • L'Humanisme mise sur le développement des qualités essentielles de l'être humain.
  • La Tolérance, garante de justice, permet d'accepter les différences conformes à la loi républicaine.
  • L'Universalisme affirme que tous les peuples doivent être représentés dans la conduite des affaires du monde.

 

        
ADRESSE DEPARTEMENTALE DE
 PHR90
    Maison du Peuple
    90000  BELFORT 

Texte libre

    Le renouveau du radicalisme de gauche, c'est à l'époque des Présidentielles de 2007.

    Christian Leblanc et Gabrielle Domin prennent contact avec d'anciens adhérents. Ils s'engagent aux municipales sur la liste socialiste menée par Bruno Kern. Aux deuxième tour, Christian Leblanc rejoint la liste d'union menée par Etienne Butzbach, UNIS POUR BELFORT.

    Le PRG du Territoire de Belfort se reconstruit. Christian Leblanc y accueille Saïd Meftah dont la personnalité a joué un rôle aux municipales de Valdoie. Puis il incite Alain Dreyfus-Schmdt à les rejoindre, car il pense que la personnalité du fils de Michel gêne certains adhérents socialistes.

   Malheureusement, le Cercle radical de Valdoie n'évolue pas et perd même un adhérent; Alain Dreyfus-Schmidt n'apporte aucune contribution au PRG

   En 2011, la fédération envisage de présenter 5 candidats aux cantonales. Christian Leblanc cède la candidature d'Offemont qui lui avait été attribuée à un nouveau venu, Allel Lounes.  Saïd Meftah, pour réduire les frais,  préfère restreindre les candidatures à quatre.Belfort Sud est abandonné.

   Aux deuxième tour des primaires, 4 membres du Bureau fédéral profitent d'un problème de santé du président pour soutenir la candidate qui n'avait pas été choisie par Le PRG. Christian Leblanc a le tort de vouloir soutenir le choix national. Alors, les contestataires le mettent en cause personnellement, sa santé ne lui permettant pas de répondre.

   Aux législatives, Dreyfus-Schmidt rejoint Mme Fleury pour barrer la route à Etienne Butzbach, candidat commun de la gauche, et Meftah contribue à la défaite de la candidate de la gauche dans la 2ème circonscription.

   Ce sont ces personnes qui ont pris par manoeuvre la direction des radicaux de gauche dans le département, avec l'aide d'un responsable national : 15000 euros, la contribution nationale qu'apportent Mme Fleury et M. Dreyfus-Schmidt aux finances du PRG, ce n'est pas négligeable.

 

 

 

Archives

25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 18:56

Pour  dimanche, on organise la fête à Butzbach.

S'il s'agissait uniquement d'une initiative de la droite, on utiliserait une autre expression.
Mais il faut bien constater que ceux qui dinaient à la gamelle mènent la danse : Maurice Schwartz le premier, lui qui, avant tout autre, avait un intérêt d'alimentaire. Au sein du MRC, la position de Christian Proust -qui a dû être prépondérante - est autrement difficile à décrypter.

L'ancien président du Conseil général avait de toute évidence la stature d'un maire de Belfort. Son action au plan de la restructuration des transports urbains prouve qu'il était certainement, comme disait Chirac d'un autre "le meilleur d'entre eux". Mais peut-être avait-il dépassé le stade où l'on s'engage encore pour cinq années dans un travail quotidien, et de longue haleine.

Ce qui étonnera davantage, c'est la défection des Communistes. D'abord parce qu'ils ont été plutôt bien traités dans la municipalité sortante. 0n peut donc penser que leur décision est plus influencée par la politique nationale que par leur relation avec le maire.

la défection de M. Pheulpin est toutefois plus compréhensible: son parti pouvait s'agréger à un rassemblement collectif avec le MRC et le Parti Communiste. Mais son adhésion avec le PS de Butzbach aurait pu être considérée comme suspecte.

Reste à comprendre la décision de Christophe Grudler, le chouchou parmi les opposants de Butzbach. Son maintien en 2008 avait permis au maire de conserver sa place. Du coup, M. Grudler était depuis lors l'objet de petites attentions tant en mairie qu'au Conseil général. En retirant sa liste, il fait place nette à Damien Meslot. Lui-même n'aura aucune place en municipalité, mais l'unique objet de sa quête, depuis des années, était la place de maire. Il n'empêche que certains de ses colistiers pourront être déçus d'avoir été débarqués avant l'arrivée au port. En fin de compte, il est probable que Christophe Grudler ne fait qu'appliquer la décision nationale du MoDem.

Dimanche prochain, Etienne Butzbach sera bien seul. La liste du Front national aurait pu le favoriser, mais le maintien du MRC et la défection de ses anciens alliés d'extrême gauche ont un relent d'hallali.

On peut penser qu'il vient d'accomplir un mandat positif pour Belfort. L'avenir nous le dira. Mais on voit bien que cela ne suffit pas. Encore faut-il réussir sa communication et s'appuyer sur un entourage positif. Or comme Jospin en 2002, comme Hollande aujourd'hui, on peut avoir les meilleures intentions du monde et être desservi par des collaborateurs qui n'ont que leur propre ambition pour objectif.


Repost 0
Published by Bureau PHR 90 - dans Municipales
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 22:43

IMGP3583   Le Parti Radical de Gauche du Territoire de Belfort (PRG 90) proteste vivement à propos de l’annonce de Monsieur Ackermann, dans laquelle il prétend vouloir unir la Gauche en vue de la prochaine échéance municipale à Valdoie en Mars 2011.

Une fois de plus, il énonce une contre-vérité car la délégation PS qu’il menait en octobre dernier a opposé une fin de non recevoir aux propositions du Parti Radical de Gauche, et ainsi n’a pas suivi la directive nationale de Martine Aubry.

Quant à Monsieur Domon, censé être le chef de file des socialistes de l’élection municipale de Valdoie, nous n’avons jamais réussi à le rencontrer malgré tous nos efforts, et il a saisi le premier prétexte venu pour refuser toute entrevue avec nous.  Une fois de plus, il joue le rôle de « marionnette » ou de « fusible » de Monsieur Ackermann, comme d’autres l'ont fait avant lui. On a vu le résultat en 2008 !

Nous constatons, avec regret, que le Parti Socialiste se comporte encore et toujours de façon hégémonique  avec ses partenaires de la Gauche et préfère les écraser plutôt que de les associer...Le Parti Socialiste ne retient pas les leçons du passé et il ne mesure pas la responsabilité qui lui incombe. Car il y a fort à craindre que les mêmes causes produisent des effets identiques.

En rétablissant la vérité, nous voulons montrer aux Valdoyennes et aux Valdoyens notre intégrité, et  leur témoigner notre respect.

                                                                                      

           Saïd MEFTAH EL KHAIR

           Président du Cercle PRG de Valdoie

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 22:38

Le Parti Radical de Gauche du Territoire de Belfort (PRG 90) proteste vivement à propos de l’annonce de Monsieur Ackermann, dans laquelle il prétend vouloir unir la Gauche en vue de la prochaine échéance municipale à Valdoie en Mars 2011.

Une fois de plus, il énonce une contre-vérité car la délégation PS qu’il menait en octobre dernier a opposé une fin de non recevoir aux propositions du Parti Radical de Gauche, et ainsi n’a pas suivi la directive nationale de Martine Aubry.

Quant à Monsieur Domon, censé être le chef de file des socialistes de l’élection municipale de Valdoie, nous n’avons jamais réussi à le rencontrer malgré tous nos efforts, et il a saisi le premier prétexte venu pour refuser toute entrevue avec nous.  Une fois de plus, il joue le rôle de « marionnette » ou de « fusible » de Monsieur Ackermann, comme d’autres l'ont fait avant lui. On a vu le résultat en 2008 !

Nous constatons, avec regret, que le Parti Socialiste se comporte encore et toujours de façon hégémonique  avec ses partenaires de la Gauche et préfère les écraser plutôt que de les associer...Le Parti Socialiste ne retient pas les leçons du passé et il ne mesure pas la responsabilité qui lui incombe. Car il y a fort à craindre que les mêmes causes produisent des effets identiques.

En rétablissant la vérité, nous voulons montrer aux Valdoyennes et aux Valdoyens notre intégrité, et  leur témoigner notre respect.

  

            Saïd MEFTAH EL KHAIR

            Président

 

 

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 04:35

 Ensemble,

 

IMGP3583.JPG

 

Faisons revivre Valdoie

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 23:17

Logo-NEW-prg.jpg   Hier, la tête de liste désignée  par le Parti socialiste aux municipales de Valdoie a choisi de rompre unilatéralement le dialogue à peine entamé avec le Parti radical de gauche.

   La raison, qui est de toute évidence un prétexte, est que Saïd Meftah constitue lui-même une liste... Comme si le PS n'avait pas commencé l'ébauche de la sienne !

 

   Le président de la Fédération PRG 90 avait souhaité éviter d'entamer toute polémique publique et avait invité M. Domon a faire de même. En guise de réponse, ce dernier a étalé l'affaire dans la presse.

 

   L'information complète des Valdoyens nécessite dès lors qu'ils sachent le contenu des courriers électroniques qui ont été échangés entre les deux partis.

 

   En voici l'éphéméride :

 

11/01/11

 

Olivier DOMON

                                           à

                                                              Mouvement Républicain et Citoyen

                                                              Europe Ecologie Les Verts

                                                              Parti Communiste Français

                                                              Parti Radical de Gauche

 

 

Objet : Elections municipales de VALDOIE

 

Chers amis,

 

Les prochaines élections sont pour tous les militants de gauche l'occasion de battre le député sarkosiste Michel Zumkeller et de mettre fin aux dérives constatées depuis trois ans dans sa non-gestion de la deuxième ville de l'agglomération.

 

Comme nous l'avons déclaré lors de notre démission, nous souhaitons, dès le premier tour ouvrir notre liste à tous les démocrates défendant les valeurs de gauche. C'est pourquoi, en tant que tête de liste, je prends contact avec vous afin de vous rencontrer dans les meilleurs délais.

 

Dans l'attente de cette rencontre, soyez assurés de ma détermination à redonner à Valdoie et aux Valdoyens la place qu'ils méritent dans notre département dans l'union la plus large possible de toutes les forces de gauche.

 

11/01/11

 

Monsieur,

J'accuse réception de votre mail de ce jour.

J'en donnerai communication à notre Bureau qui se réunit demain et je ne manquerai pas de reprendre contact avec vous.

Recevez l'expression de mes sentiments républicains les meilleurs.

C. Leblanc

Président de la fédération PRG 90

 

13/01/11

 

Cher ami,

Le Bureau fédéral du PRG du Territoire de Belfort a été informé de votre proposition de rencontre.

Comme il convient, l'animateur du Cercle de Valdoie a été mandaté pour représenter le PRG.

Je vous remercie donc de bien vouloir convenir d'un rendez-vous avec notre ami Saïd Meftah.

Meilleures salutations républicaines.

Christian Leblanc

Président de la fédération PRG 90

 

18/01/11

 

Monsieur le Président,

 

Le 13 janvier vous m'informiez (cf. votre mail ci-dessous) que, suite à ma proposition de rencontre, votre Bureau fédéral déléguait l'animateur du Cercle de Valdoie et vous m'invitiez  à convenir d'un rendez-vous auprès de M. Said Meftah.

 

Hier, je découvre dans la presse un article par lequel, au nom de votre parti, M. Meftah confirme la création d'une liste. Cette position est précisée ce jour par un nouvel article, évoquant la liste que nous présentons aux valdoyens dans des termes qui m'amènent à m'interroger sur la nature de votre combat et les motivations de M. Meftah.

 

Je note les mots "conviction", "ouverture", "respect de chacun". La manière dont vous avez procédez me fait douter que nous ayons la même définition de ces valeurs qui ont toujours animé l'engagement des élus de gauche à Valdoie.

 

Mis devant le fait accompli, je prends acte, avec regret, de votre volonté de fermer la porte, à double tour, à tout dialogue.

 

Olivier Domon

 

18/01/11

 

M. Olivier Domon

Tête de liste du PS aux municipales de Valdoie

 

Cher ami,

J’accuse réception de votre courrier électronique de ce jour, lequel me plonge dans les conjonctures les plus étonnées.

En effet, vous précisez que le 13 janvier vous avez reçu mon invitation à rencontrer le Cercle PRG de Valdoie. Or, nous sommes le 18 et l’animateur de notre cercle n’a toujours pas été contacté.

Le premier tour des municipales aura lieu dans 2 mois. Ne pensez-vous pas qu’il y aurait urgence à se dialoguer ? A moins que votre choix de ne pas composer avec le PRG ne soit fomenté de longue date …

En effet, Yves Ackermann, que j’ai rencontré samedi, m’a fait part des réticences de certaines personnes du PS à l’égard du PRG de Valdoie. Permettez-moi de vous rappeler que nous avons, vous et nous,  des responsabilités politiques et que nous n’évoluons pas dans une cour d’école. A gauche, le respect mutuel entre militants de partis voisins passe par celui des choix de ses partenaires. En l’occurrence, il n’est pas question  pour les Radicaux de laisser les leurs choisir à leur place leurs représentants.

Vous le savez probablement et c’est peut-être ce qui explique votre courrier de ce jour et son échappatoire. Car je suis certain qu’en votre qualité de responsable politique à Valdoie vous devez être attentif à tout ce qui s’écrit sur la vie communale.

Or je vous signale qu’en date du  29 décembre, est paru sur le blog PRG 90 un post intitulé “Valdoie : c’est fait !” et qui stipulait : « Pour sa part, la fédération PRG a pris bonne note de l'intention du PS local de constituer une liste d'union pour les prochaines municipales. Les Radicaux de gauche sont prêts à discuter avec lui. Mais averti de l'éventualité de difficultés liées à des questions de personnes, le cercle PRG de Valdoie poursuit ses consultations dans la perspective de constituer une large liste d'union.  Celle-ci est en bonne voie d'achèvement. »

En effet, échaudé par l’attitude des Socialistes lors des négociations pour les régionales, le PRG se tient paré à toute éventualité, d’où la constitution d’une liste et l’élaboration d’un programme pour Valdoie. Au Parti socialiste de savoir ce qu’il désire.

Pour ma part, je m’abstiendrai de vous asséner quelque leçon de morale politique que ce soit. 

Il suffit de s’appuyer sur les faits : souhaiteriez-vous offrir une nouvelle fois Valdoie sur un plateau  à la droite que vous ne vous y prendriez pas autrement…

J’éviterai également toute polémique publique dans l’attente de propos plus sérieux de la part du PS de Valdoie. Mais s’ils n’arrivent pas, il faudra bien exposer les faits à vos concitoyens, qui sont aptes à juger par eux-mêmes.

Salutations républicaines les meilleures,

 

Christian LEBLANC

Président de la fédération PRG 90

 

- copie à Yves Ackermann

 

   La réponse du représentant du PS a consisté à rendre publics ses propos dans la presse de ce matin, sans chercher à poursuivre le dialogue. Les observateurs avertis auront compris que les Socialistes de Valdoie ont fait le choix de faire bégayer l'histoire : la maire sortant, désavoué par ses propres élus, peut dormir tranquille !

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 23:11

   Le quotidien Le Pays a repris dans son édition d'aujourd'hui le communiqué que nous avons publié intégralement dans notre précédent post, sur ce même blog :

Pays 110117

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 22:51

IMGP3583.JPG   La crise au sein de la majorité au conseil municipal de Valdoie a entraîné la démission collective des élus d'opposition.

   De ce fait, le conseil a perdu plus d'un tiers de ses élus, ce qui provoque une nouvelle élection.

   Celle-ci aura lieu les 20 et 27 mars prochains, en même temps que l'élection cantonale.

   Notre ami Saïd MEFTAH EL KHAIR, animateur du Cercle PRG de Valdoie a été chargé par la fédération radicale de gauche de mener les négociations au plan local. Le Parti socialiste a demandé à nous rencontrer et une entrevue devrait avoir lieu dans les jours à venir.

   Toutefois, il n'est pas question d'attendre un hypothétique accord : il faut se préparer à toutes les éventualités.

   Saïd MEFTAH poursuit donc ses consultations en vue de la constitution d'une liste d'entente républicaine.

   Il a publié en fin de semaine dernière le communiqué suivant :

 

" En mars prochain, les Valdoyens devront réélire leur maire et son équipe. Cette élection municipale partielle est la conséquence du fiasco dans sa gestion du maire sortant, Monsieur Zumkeller.

Cette élection met un terme au spectacle navrant dont Valdoie a été le théâtre ces derniers mois. Les Valdoyens ne méritaient pas ça !

 

   D'un côté, la liste sortante qui a ridiculisé Valdoie et sa population, de l'autre la liste chimérique de Monsieur Domon, manipulé par Monsieur Ackermann à qui les Valdoyens ont déjà dit NON aux dernières municipales en renvoyant dans ses pénates Monsieur Bolle-Rédat.

 

   M. Domon parle d'une « alternance possible », mais les Valdoyens attendent une réelle alternative entre le « déjà vu » et le « n'importe quoi ».

 

   C'est pourquoi, en mars prochain, j'ai décidé de conduire une liste aux municipales partielles de Valdoie.

Ma détermination à servir l'intérêt général  des Valdoyens est sans faille.

   Notre liste est une liste républicaine de large rassemblement composée équitablement de 15 citoyennes et 14 citoyens d'horizons politiques divers mais de progrès social.

 

                                   ENSEMBLE, FAISONS REVIVRE VALDOIE 

 

Ses atouts sont nombreux :

 

Sa diversité :

 

   Les candidats qui m'accompagnent sur cette liste sont s’inscrivent pour beaucoup dans une diversité de gauche : des socialistes, des radicaux, des communistes, des sympathisants, des acteurs de la vie associative et sociale.  Au titre de l'ouverture des candidats du centre-droit ( ???) , des citoyennes et des citoyens de valeur, issus de la société civile, tous engagés dans la vie professionnelle et associative.

 

La force d'une équipe :

 

   La grande force, qui valorise nos ambitions, réside pour partie dans cette notion d'équipe soudée et respectueuse de chacun. Elus, nous travaillerons avec conviction dans le même esprit pour notre ville : celui d'une équipe ouverte à la société, à l'écoute de ses concitoyens, engagée, disponible et solidaire.

 

Un projet :

 

   Un même projet pour Valdoie nous rassemble. Si notre liste fédère autant d'énergies positives pour notre commune, c'est bien parce que chacun d'entre nous partage et défend l'idéal républicain oublié depuis trop longtemps à Valdoie. Elle tient compte de la diversité des opinions exprimées par nos concitoyens depuis de nombreuses années.

 

Ses engagements :

 

   Ces citoyennes et citoyens engagés à mes côtés sont très attachés à notre (ou : leur) ville ; ils apprécient ce qu'elle est et sa qualité de vie.

 

   Notre projet répondra aux attentes exprimées et apportera des améliorations visibles pour les familles, les associations et toutes les forces vives qui animent l'activité économique. Nous ferons renaître l'état d'esprit d'une ville solidaire, d'une ville utile à tous ceux qui y vivent, d'une ville engagée dans le développement durable, d'une ville qui construit son avenir.

 

   Notre projet municipal et son prolongement intercommunal permettront de nous ouvrir à d'autres champs d'action, aux investissements structurants nécessaires au Territoire de Belfort, aux services adaptés aux familles et à la recherche d'une dynamique de développement capable de créer des richesses locales et des emplois.

 

   Cette liste sera apte à faire face aux enjeux et aux responsabilités qui seront les siens, paramètre indispensable si l'on veut que notre ville connaisse à nouveau un développement adapté, maîtrisé et raisonnable. "

 

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 18:38

   Alors, c'est fait !

   A l'occasion d'une rencontre PS-PRG au sujet des cantonales, Yves Ackermann nous avait dit qu'au sujet de Valdoie, il avait le doigt sur le bouton. Il vient donc d'appuyer.

   Et au moment qu'il avait choisi

Apparemment, Michel Zumkeller se satisfait de l'initiative de son opposition, puisqu'il se doutait des intentions de son opposition et qu'il a laissé faire. Simplement, il semblerait que son projet de débaucher des citoyens de la liste Bolle-Rédat ait échoué.

   Pour sa part, la fédération PRG a pris bonne note de l'intention du PS local de constituer une liste d'union pour les prochaines municipales. Les Radicaux de gauche sont prêts à discuter avec lui. Mais averti de l'éventualité de difficultés liées à des questions de personnes, le cercle PRG de Valdoie poursuit ses consultations dans la perspective de constituer une large liste d'union.  Celle-ci est en bonne voie d'achèvement. Nul doute que Saïd MEFTAH obtiendra la confiance du Bureau fédéral s'il la sollicite.

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 10:27

COMMUNIQUE du CERCLE PRG 

  

MEFTAH SAÎD2   Après l'avalanche de « démissions » parmi les conseillers municipaux valdoyens, les représentants du cercle PRG de Valdoie s'interrogent sur la finalité « des missions » du Conseil Municipal du 22 Novembre 2010 auquel ils ont assisté, et qui n'a duré que trente minutes...( dont cinq consacrées à la lecture de l'état civil des deux derniers mois !

 

   Monsieur le Maire souhaiterait-il faire son entrée dans livre Guinness des Records pour sa rapidité et sa concision ?

   La vacuité au sein du Conseil Municipal se fait nettement sentir : huit sièges étaient restés vides. Vides étaient également les réponses à certaines questions diverses. Il est grand temps qu'une politique cohérente s'installe dans l'intérêt des habitants de la commune : Saïd MEFTAH, qui ne manquera pas d'être à l'écoute des Valdoyens, les appelle donc à réagir et à se réunir autour de lui.

 

    Saïd MEFTAH EL KHAIR, Président du Cercle PRG de Valdoie

 

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 23:16

MEFTAH SAÎD2   Le Bureau fédéral du Parti radical de gauche du Territoire de Belfort, réuni le 10 novembre, a examiné la situation municipale à Valdoie. La défection de six élus de la majorité dont plusieurs adjoints risque de créer rapidement, une vacuité du pouvoir au sein du conseil municipal.       L’impossibilité de prendre des décisions et de mener une politique cohérente serait hautement préjudiciable à l’intérêt des habitants de la commune.

   Dans l’attente de nouveaux événements qui semblent inéluctables, le Bureau fédéral a chargé Saïd Meftah El Khair, responsable du cercle PRG de la commune, d’entreprendre toutes consultations utiles en vue de constituer une large liste républicaine, susceptible de permettre un consensus qui réponde aux préoccupations des Valdoyens.

   Lors des négociations avec le Parti socialiste dans la perspective des cantonales, la question de Valdoie a été évoquée et les représentants radicaux ont trouvé la réponse d’Yves Ackermann bien trop évasive.

   Le PRG ne manque pas de se rappeler l’attitude du PS à son égard lors des régionales dernières, et il ne peut attendre un hypothétique signe de rapprochement de ses amis socialistes.

   Si les circonstances l’imposent, le Cercle PRG de Valdoie sera prêt dans les proches semaines à venir à faire face et sera en mesure de présenter des propositions constructives.

 

Said MEFTAH  

Président du cercle PRG de Valdoie

 

Pays101114.JPG

Le Pays

 

 L'EST 10.11.06

 L'Est Républicain                                                                                 

Repost 0
Published by B.F. du Territoire de Belfort - dans Municipales
commenter cet article

Articles Récents